Rétrospectives de Mirebeau-sur-Bèze

Remercions Mr Guy CHAMPION pour ses recherches d'où sont extraits tous ces renseignements.

L'ORIGINE DU NOM DE NOTRE COMMUNE :

Les noms les plus anciens connus remontent au 9e siècle : Mirebellum, Mirebel, Mirebial.
En 1560, dans un testament, on trouve Mirebel-sur-Bèze.
Plusieurs explications sur cette origine sont avancées :
- les amateurs d'étymologie supposent que le nom vient de quelques batailles terribles (Mirabella)
- d'autres pensent que le nom est tiré de sources chaudes qui arrosaient ce lieu : Mer, Mire « Eau » et Boyl « Chaude ».
- Cela pourrait venir du verbe latin « Mirare » (à l'impératif) et l'adjectif « Bellum » ce qui signifirait « lieu où la vue est étendue…. »


A PRESENT, PARLONS DES ARMOIRIES :


Suite à une délibération du conseil municipal du 6 décembre 1960, il a été demandé à Mr Robert LOUIS, artiste héraldique, dessinateur symbolique des services officiels de créer un blason , celui que vous connaissez

En haut, armes de l'illustre famille De Vergy qui a possédé Mirebeau au Moyen - Age et lui a accordé sa charte de franchise en 1223.

En bas, la bordure crénelée symbolise l'ancienne enceinte de la ville et la face ondée représente la Bèze


LES SOBRIQUETS :

Lé Mossieu (Messieurs) : Mirebeau - sur - Bèze, était l'une des douze villes de la Petite Roue, députant aux Etats de Province, ce qui rendait ses habitants glorieux. Mais nous croyons qu'il faut voir une moquerie dans ce titre de Messieurs, et qu'il fut donné aux Mirebellois après la ruine de leur ville par Galas.
Ils ont d'ailleurs conservé leur allure d'apparat et quand on voit entrer un Mirebellois au café, on dit qu'il vient de déjeuner avec des gaudes (= soupe de farine de maïs)

Voici également un dicton ancien :
Mirebià, Mirebià peute velle et bià chaitià.
(Ce qui veut dire : Mirebeau, Mirebeau vilaine ville et beau château)

**************************

A PROPOS DE LA POPULATION MIREBELLOISE


Quelques chiffres :
- en 1600 → 2500 hab.
- en 1644 → 27 feux et 8 charrues
- en 1851 → 1324 hab.
- en 1921 → 890 hab.
- en 1941 → environ 800 hab.
- en 1990 → 1464 hab.

De curieux métiers à Mirebeau entre 1770 et 1781
Barbier, bourgeois, chapelier, cocher, fermier des rivières, fermier des moulins, fruitier, fileuse de laine, fabricant de chapeaux, geôlier de prison, maître chirurgien, messager, fripier, notaire royal, perruquier, pauvre mendiant, pâtre, rouisseur de chanvre,
vinaigrier, ….

Plusieurs années ont été étudiées mais nous allons vous présenter les statistiques du village relatives à l'année1872
La majorité des maisons ont des couvertures en tuiles : 323 contre 1 en chaume car à partir de 1852, beaucoup de demandes d'aide ont été faites afin de changer les toitures de chaume en tuiles.