Saison culturelle 2019

 

8 Février 2019 : L'utopie des arbres
Théâtre
Compagnie Taxi Brousse

Entre deux coups de gouges, entre deux jurons mal taillés, un homme gronde sur son métier, sur les gens, sur le monde. Progressivement, de gorges en doucines, il évoque son histoire : celle de l’enfant né parmi les arbres.

L’enfant apprend des arbres car ils sont à l’orée des deux mondes : celui de la nature et celui des humains. Ils sont à la lisière entre un état sauvage et la société organisée des hommes. L’éducation de cet enfant, celui dont se souvient Alexis LOUIS-LUCAS, ne se passera pas entre les quatre murs de l’école, lieu d’instruction austère et terrifiant mais parmi les arbres.

Cette transmission des arbres prend corps directement dans les émotions de l’enfant mais elle se diffuse aussi par la parole des ceux qui en connaissent le sens : les vieux du village... ces grincheux à la peau dure et aux mots rugueux sont les traducteurs initiés de ce que disent les arbres. Leur parole dégauchit, rabote et déniaise avec rudesse, mais elle donne aussi à l’enfant curieux des copeaux de savoir et d’humour essentiels.

 


 

8 Mars 2019 : La phobie des longueurs
Théâtre
Compagnie du Clair Obscur

Thierry est un artiste. Il se repose depuis de longues années sur ses acquis et surtout sur ses deux collègues : Martine, sa femme et son meilleur ami.

Jusqu’au jour où ces deux-là, se trouvant de plus en plus d’affinités, décident de partir et de faire leur vie ensemble, laissant Thierry et sa peine. Empli de fierté, celui-ci est certain de pouvoir continuer le spectacle seul. Ou au moins avec Jean-Claude. Un ami et technicien de fortune, personnage obscur, énigmatique, peut bavard mais entièrement dévoué et dernière branche de l’arbre à laquelle Thierry peut se rattraper. Branche salvatrice qui va cependant très vite s’avérer véreuse…

 


 

 5 Avril 2019 : Mona
Théâtre
Compagnie les Pieds dans la Lune

Mona, dis pourquoi la lune cour si vite ? Résume délicatement cette question du temp qui file, nous traverse, nous obsède et nous échappe … un grand livre ouvert, une page blanche qui traverse nos enfances, nos vies et nos morts…

Elle a 5 ans. Elle c’est Mona, elle apparaît dans un petit trait de lumière et nous voilà complices d’une vie qui se déroule, qui s’enroule, qui s’emmène, qui s’envole. Une vie qui tangue, une vie qui se joue de nous, avec et autours de nous. Ça se bouscule et ça bouscule. Mona joue, Mona tangue, Mona doute, Mona crie, Mona vit. Et si tout cela n’était qu’un grand manège ? Le grand manège de la vie qui s’écoute fort !


 

4 Octobre 2019 : Mon plus beau souvenir, c'est demain
Théâtre
Compagnie Violaine

Léonie Perrin, une pétillante centenaire, intrépide et rebelle, réunit pour son centième anniversaire le public, sa famille, autour d’un repas. Elle retrace, avec émotion et une subtile dose d’humour le XXe siècle que fut sa vie

En collectant les mémoires de femmes qui ont vécu les grands bouleversements du siècle, en s’imprégnant des sons, des actualités, des combats de nos ancêtres, Violaine Savonnet démontre son talent exceptionnel à incarner des figures du passé. Drôle parfois, émouvante toujours, Léonie évoque avec nostalgie son enfance, les vacances chez ses grands-parents à la campagne, son étonnement quand elle découvre la Fée Electricité... (...) Elle perd la mémoire, ça oui, mais ses plus beaux souvenirs restent à jamais gravés dans sa tête blanchie par le temps. Et puis, comme elle le dit si bien : « À mon âge, je n’ai envie que de rêver. »


 

15 Novembre 2019 : Albert Mesley
Humour

"Je délocalise", le spectacle d'Albert Meslay, maître du syllogisme et de la philosophie absurde dans l'humour actuel, est un spectacle adapté à la crise.

 "Dans un souci de rentabilité et de compétitivité il a décidé, pour son nouveau spectacle, de s’entourer d’auteurs comiques issus de pays émergents… De préférence à monnaie faible !« Je délocalise » est donc un spectacle coécrit entre autres avec un humoriste Grec ayant accepté d’étaler le paiement de son sketch sur 5 ans, un jeune comique Tibétain qui vient de terminer son BTS Force de vente, un réfugié climatique du Bengladesh, ex-paysan sans terre, reconverti dans le stand up … Autant de talents aussi productifs qu’exotiques, pour un résultat hilarant".